Notre blog \ Nos cocktails du monde

L’Happy Hour, l’ami des soirées entre potes !

Il n’y a rien de mieux qu’un bon Happy Hour entre amis, après une longue journée de travail ; c’est le moment tant attendu quand arrive la fin d’une bonne journée de travail. Mais connaissez-vous en les origines?
article thumbnail

Les origines de l’Happy Hour

D’origine américaine, Le terme «Happy Hour Social » fait référence à un bon moment de divertissement et de temps libre.
Mais c’est au début du 19ème siècles que ce terme prend le sens que l’on connaît. Pendant la période de la Prohibition aux Etats-Unis, l’Happy hour devient alcoolisé, on consommait l’alcool à domicile ou dans des endroits clandestins avant de sortir le soir.

Aujourd’hui l’Happy Hour est devenue un moment de décompression, de réseautage et de convivialité après une journée de travail, entre collègues et/ou amis.
Depuis, toujours aux Etats-Unis, pour limiter la consommation d’alcools, des restrictions d’horaires ont été mise en place. Fixé de 2 à 4 heures par jour et seulement en semaine que bars et autres restaurants ont le droit de proposer un Happy Hour à prix des imbattables.

En France, c’est à la fin des années 1800, lors de la pénurie de vin, que les gens ont commencé à consommer de l’alcool fort tel que l’absinthe au quotidien aux comptoirs des bars et bistros de Paris.
Le nom n’y était pas encore, mais le rituel oui ; en fin d’après-midi, après le travail, on se retrouvait pour « l’heure verte », où divers alcools forts étaient consommés entre collègues et amis. L’idée de boire en collectif avant de dîner était là.

C’est dans les années 1970-1980, que le terme “Happy Hour” a été associé au rituel de « l’heure verte ».
Sauf, qu’en plus du rituel et des horaires limités, on a donné un sens économique à ce moment.
Afin de satisfaire la demande et de favoriser l’affluence des bars et autres bistrots, l’Happy Hour est synonyme de rabais/ristourne/discount sur le prix des alcools servis dans le temps imparti de cette période.

De nos jours, devenu tradition chez les jeunes étudiants et chez les salariés, le rituel et le concept sont les mêmes, seule différence est qu’on consomme des cocktails, bières, et autres alcools légers avec de la nourriture dite « apéritif » ou « amuse-gueules ». Enfin, les « happy hours » sont autorisés à condition de proposer également des boissons non alcooliques.

 

Les alcools les plus utilisés

. Toute boissons apéritives à base de vin en dessous de 18° d’alcool : les vermouths comme le Martini, Cinzano ; les Quinquinas ; Vins doux naturel ;  Vins de liqueur comme le Porto  ; Vins “enrichis” comme le kir ; Vins “macéré” genre Sangria ; etc.

. Les spiritueux et autres anisés de moins de 45° d’alcool :  Pernod, Pastis, tequila, vodka, whisky, gin, Rhum.

. Les bitters, amers, gentianes et tous produits similaires d’une teneur en sucre supérieure à 200 grammes par litre et titrant moins de 30° d’alcool : Campari, Cinzano bitter, Picon, Suze, etc.

. l’absinthe, selon certaines modalités de fabrication.

. Toutes Bières légères

mojito à paris

Les cocktails classiques et tendances

Les cocktails Classiques :

. Le Martini (à base de gin)

. La Margarita (à base de tequila)

. Old-Fashioned (à base de whisky)

. Gin tonic (à base de gin)

. Rhum and Coke (à base de Rhum)

. Sidecar (à base de cognac)

. Negroni (à base de gin)

. Cosmopolitan (à base de vodka)

. Manhattan (à base de whisky)

. Mojito (à base de rhum)

. Piña Colada (à base de rhum)

. Caipirinha (à base de cachaça)

. Americano (à base de vermouth rouge et campari)

. Sex on the beach (à base de vodka)

. Daiquiri (à base de rhum)

. Pink Lady (à base de gin)

. Bloody Mary (à base de vodka)

. etc.

 

Les tendances 2016:

. Tout cocktails à base de gin

. Les cocktails “low alcool”, cocktails à l’alcool léger

. Les cocktails à base de Mezcal

.  Les cocktails aux alcools de légumes et herbes

. Les mocktails ou cocktails sans alcools

bar à cocktails Paris

Du côté de chez nous, au bar à cocktail à Paris, Le Spicy Home:

L’Happy Hour à Paris se veut tant classique qu’original, mais aussi gourmand.
Aux côtés des classiques comme le Caïpirinha, Mojito, Cosmopolitan, et autres bières. Nous proposons des cocktails du monde, où les cocktails classiques sont revisités au goût et saveurs d’un pays différent tous les 2 mois.
Tous ceux-ci accompagnés, d’apéritifs, de snacks / amuse-gueules, et autres planches à grignoter ou à partager.
Dernier conseil, si je peux me permettre : L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, la vôtre et celle des autres qui vous entourent ou qui vous croisent, alors, SVP, consommez avec modération. Merci.

 

Happy hour à Paris